El weekendo à Barcelone


Espagne, Voyages / Sunday, September 11th, 2016

Voilà que je découvre enfin la ville incontournable de l’Espagne: Barcelone! En raison de sa forte affluence touristique, je me suis envolée là-bas avec mes a priori: pickpockets, la playa, el boîtos de nuechas… je peux vous dire que ce long week-end m’a été inoubliable hé hé hé…

vue barcelone depuis parc guell

Tellement de blogs et de sites parlent déjà de cette ville d’une facon plus consistante et je vous préviens tout de suite que ce sera difficile d’apprendre quelque chose de surprenant sur mon blogpost, alors contentons-nous juste de résumer mes conneries en quelques photos.

Ce week-end, je l’ai passé avec Sabichou, comme notre trip annuel entre filles, après Copenhague, Amsterdam, Madrid et Lucerne, notre choix s’est porté sur Barcelone; parce que jamais deux sans trois, on était accompagnées d’une troisième personne cette année: Salominou!

En terme d’hébergement, nous étions très chanceuses d’être tombées sur une offre alléchante dans la Passagte de Maiol… tout proche de la Sagrada Familia! On ne pouvait pas trouver mieux comme appartement, qui plus est, contenait une terrasse isolée, bien que positionnée en ligne de mire depuis les balcons des étages supérieurs (on était au RDC). Voici mes essentiels retenus par point

Gaudi, le dieu de l’architecture catalane

Premier lieu: Parc Guell. Malheureusement, la vente des entrées à la terrasse du parc n’était disponible que dans 3 heures, afin de ne pas encombrer le lieu et faire profiter chaque touriste de la terrasse sans se faire entre-tuer par les missiles photographiques. Du coup, gros focus sur les jardins et la super vue vers la ville. On ressent quelque chose de positif en nous baladant, sûrement grâce au style architectural de Gaudi et ces miettes de couleurs formant des mosaïques toutes choues.

parc guell

barcelone parc guell

parc guell barcelone

Très vite, on cède à la tentation shopping dans la Passeig de Gràcia entre les Desigual, Zara, Bershka et toute la clique, ma carte a un peu trop chauffé… Sur le chemin, on croise aussi la Casa Batló, un joli édifice moderniste maquillé par des écailles colorées en plein centre ville.

Le summum du modernisme catalan est bien évidemment l’emblématique Sagrada Familia, où on pourrait passer des heures, voire des jours à fixer cette basilique qui est un véritable livre à elle toute seule. Les sculptures tracées n’en finissent pas et d’ailleurs, il est prévu que les travaux se terminent d’ici 2026, une petite visite s’imposera alors avant mes 40 ans. 😀


D’habitude, je ne prends jamais de photos à l’intérieur des monuments religieux, mais la Sagrada Familia a un style tellement unique que je n’ai pu m’empêcher de mitrailler ses vitraux colorés donnant une ambiance coucher de soleil, son plafond ressemblant à un nid de miel géant et ses portes marquées des messages en gras. Même la pointe des toits se terminaient par des grappes de raisins, toute partie de l’édifice est en fait, un véritable œuvre d’art! Je compris vite que Gaudi s’inspirait beaucoup de la nature pour réaliser ses créations et c’est assez impressionnant de voir à quel point la créativité humaine peut marquer tout un monde. Wow!

 

Presqu’un Berlin sudiste

Barcelone évoque aussi une ville plutôt jeune. Je me surprends même à trouver les similarités avec Berlin mais avec son caractère plus… tropical! Avec ses lignes de métro, ses oeuvres urbains, ses coins pour traîner, boire un verre ou écouter des artistes de rues, c’est vivant!

La Plaça de Catalunya me fait même penser à Alexanderplatz, sa fontaine gigantesque et sa proximité à divers boutiques.

place catalunya

La Boqueria

Un peu plus loin, on poursuit notre chemin à la Rambla, une avenue piétionne avec plein de restaurants et de petits marchés. Mais le vrai marché de la ville se trouve à quelques pas d’ici: la fameuse Boqueria aaah! <3
Mon envie de capturer toutes les couleurs du marché ne s’est pas fait prier et on entendait petit à petit nos estomacs crier famine. On se décida alors de nous acheter une bonne paella végétarienne à emporter. Miaaaam!

boqueria barcelone

Des rues et des balcons tout mignons

On se perd volontiers dans les ruelles, juste pour contempler l’étroitesse des rues dans l’ombre, les balcons remplis de fleurs et de drapeaux catalans, j’ai même eu l’impression de me retrouver dans la série Plus Belle La Vie haha.

Barceloneta!

C’est vraiment le point qui sépare absolument Barcelone et Berlin: la plage! J’ai exactement fait la touriste flemmarde en restant glander dans les transats. Bon, la seule gêne fut le manque de tranquilité, dû aux vendeurs ambulants qui allaient et revenaient, toutes les 30 secondes, non sans se faire remarquer pour vendre des mojitos/sangrias et paréos.

En soirée

On ne pouvait pas profiter de Barcelone sans aller au port le soir. C’est là où tous les clubs sont réunis, mais avant cela, on eut vraiment envie de manger une bonne paella aux fruits de mer pour satisfaire nos estomacs.

2016-07-03-21-27-16

Avant notre départ, on eut l’idée de réserver une entrée à l’Ice Bar Barcelona, un bar conçu uniquement en glace, surtout qu’on venait à Barcelone pour fuir la fraîcheur de Bâle et de Berlin. 😀 L’entrée coûte 17€ par personne et incluait un manteau thermique, une paire de gants et un cocktail. Star Wars était le thème du bar, ses personnages étant sculptés sur glace et les cocktails représentaient l’esprit de cette série mythique. En parlant de cocktail, les verres sont aussi en glace! Étant une personne appréciant le froid et l’hiver, je fus conquise par cette expérience, on est restées presqu’une heure à danser (fallait bien bouger pour se réchauffer)!

La suite de la soirée s’était résumée aux fêtes dans les boîtes de nuits, où on se voyait offrir des shots sans arrêt. J’ai fait les frais de ces soirées un peu arrosées et j’en suis pas très fière. 😀

Mon bilan

Je m’en veux un peu d’avoir forcé sur mes consommations alcooliques, ce qui m’empêchait d’aller découvrir plus de choses extras à Barcelone, comme aller à Montjuic ou escalader le Montserrat. Le bilan de ce séjour était un peu mitigé, mais au moins, la détente n’était pas négligée et c’était quand même le but initial des vacances. Barcelone est le genre de ville où on pourrait y aller plusieurs fois sans se prendre la tête. Bien sûr, le tourisme massif est embêtant, mais rien ne nous empêche de vadrouiller ailleurs, dans les périphéries de la ville sans se lasser et c’est ce que je ferai, la prochaine fois! 🙂

One Reply to “El weekendo à Barcelone”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.