Japan Trip : Tokyo #3 – Entre Shibuya et Harajuku


Japon / Wednesday, June 1st, 2016

Il n’est pas rare d’associer Tokyo avec ses rues fourmillant sans cesse de passants à chaque kilomètre carré. Des passants, qui souvent arborent des styles vestimentaires aussi élégants que créatifs. Surtout entre Shibuya et Harajuku.

Quand on prenait la Yamanote Line, on sentit très vite que la foule s’agrandissait au fur et à mesure qu’on s’approchait de l’arrêt Shibuya. À la sortie de l’arrêt, on tombe sur une longue file d’attente… près de la statue du chien Hachiko. Un bel hommage pour l’histoire émouvante à propos de ce chien qui attendait son maître à la station précédemment mentionnée, même 10 ans après sa mort. La statue illustre cette touchante loyauté et est devenue un lieu de rendez-vous fréquent des Japonais.

hachiko

hachiko shibuya

Shibuya est surtout connue pour son intersection piétonnière. Plusieurs centaines de passants traversent à chaque feu vert, donnant un spectacle citadin impressionnant. Le cadre est agité et bruyant, avec ses écrans géants dans plusieurs immeubles diffusant de la publicité non stop ou des clips vidéos et les façades des bâtiments remplies de couleurs vives, il y a de quoi rester un moment à regarder cette scène assez anodine mais qui nous impressionne tant par autant de mobilité.

En marchant à peu près une vingtaine de minutes plus au Nord, on se croise facilement le Yoyogi Park, un véritable jardin géant où les Japonais aiment y passer pour pique-niquer ou faire une petite balade après une sortie dans les rues bondées entre Shibuya et Harajuku qui n’est plus trop loin. De plus, le majestueux sanctuaire Meiji-jingu y est situé.

parc yoyogi

Un peu plus loin du parc, on tombait sur un Neko Café (=cat cafés), expérience à faire au Japon. 🙂 On se déchausse, on se lave les mains, on choisit sa boisson et on entre à l’intérieur du café. Les règles sont indiquées afin de ne pas perturber les chats: on ne court pas, on crie pas, on fait pas peur aux chats, etc. L’ambiance est zen, on se sent très facilement comme chez soi, au salon en sirotant nos matcha lattes, appréciant une vue sur le parc Yoyogi au loin et en caressant un chat.

Adresse: Cat Café MoCHA Harajuku Store – http://catmocha.jp/harajuku/

chat cat café mocha harajuku

 

rue takeshita

entrée harajuku tokyo

La rue piétonne Takeshita Street est l’artère du quartier Harajuku où afflueraient nos Japonais plus excentriques au niveau vestimentaire. Entre les decora girls déguisés sous une masse d’accessoires Hello Kitty, les Fairy Kei, les Visual Kei, les Gothic Lolita et toute leurs cliques, la mode n’a plus de loi. Les uniformes d’écoles sont lâchés au profit des accoutrements les plus improbables, je suis sûre qu’un après-midi dans ce quartier serait beaucoup plus passionnant qu’un week-end dans les défilés au Fashion Week. Les boutiques saturent de petits objets et accessoires kawaii, les touristes répondent bien évidemment présents (il semblerait qu’il y en a encore plus que des locaux…), surtout les écoliers qui se régalent avec les crêpes d’Harajuku. D’ailleurs au niveau gastronomique, on voyait pas mal de restaurants occidentaux et indiens. Pour toute envie de shopping fantaisiste, c’est le bon endroit. Silencieusement, j’eus comme l’impression qu’Harajuku perdait son authenticité. La gentrification serait-elle déjà passée par là?

boutique harajuku

horloge géante harajuku

passants harajuku

kebab harajuku

écolières tokyo

crêpes harajuku

station harajuku

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.