Korean Trip : 3 jours à Busan et bilan


Asie, Corée du sud, Voyages / mercredi, mars 28th, 2018

Troisième et dernière étape de notre Korean Trip : après Seoul et Jeju, on remonte à Busan pour y rester 3 jours. Voici quelques impressions en quelques photos de cette ville qui juxtapose justement bien les deux premières villes citées…

Comme on partait de l’Île de Jeju en avion, le vol a été très court. Cette fois-ci, la transition entre la nature et l’urbanisme a été moins brutale et pourtant, Busan est la deuxième plus grande ville de la Corée du Sud. Elle réunit l’agitation citadine de Seoul et le cadre naturel et chill de Jeju : une connexion mobile Internet rapide comme la lumière, un réseau de transport aussi irréprochable qu’une ligne Shikansen, une gastronomie dominée par les fruits de mer et plein d’options pour faire du shopping. Parlant de transports, ne sous-estimez pas les distances à marcher entre deux stations, donc n’hésitez pas à ressortir votre carte T-money.

Nous étions logés à l’hôtel Arban dans le quartier Seomyeon. C’est assez curieux de devoir prendre directement l’ascenseur jusqu’à un étage élevé du bâtiment pour accéder à la réception. Je ne me rappelle plus à quel étage notre chambre fut situé, mais elle était assez haute pour contempler une vue voisinant les gratte-ciels de Busan.

vue depuis hôtel arban busan

Seomyeon était parfait pour nous qui aimions les quartiers animés, avec un large choix de cafés, de restaurants et un énorme centre commercial ! Le quartier a aussi la réputation d’être occupée par de nombreuses cliniques spécialisée dans la chirurgie esthétique, mais en soi, des boutiques de produits cosmétiques et de fringues ne sont pas en manque, même au sous-sol de la ville. En soirée, c’est aussi très sympa pour s’imprégner de l’ambiance. Autre gros point positif : c’est ultra bien desservi par les transports.

quartier seomyeon

Comme tout couple bien organisé, vous pouvez toujours vous aider de notre carte pour retrouver les endroits enregistrés (il faudra juste bien cliquer sur le volet à gauche et sélectionner la ville de Busan)

Les plages de Busan

En nous éloignant à quelques stations de Seomyeon, on peut aisément accéder à Gwangalli Beach. Étant allés tôt le matin, il n’y avait pas grand foule sur le sable. De loin, on pouvait observer le Gwangdan Bridge, un pont d’autoroute suspendu s’étendant sur une longueur de plus de 7 km reliant deux arrondissements au Sud de Busan. Si vous avez assez de temps un soir pour dîner dans le coin, avec une telle vue, ça ne doit sûrement pas être déplaisant.

À environ une dizaine de stations de métro depuis Gwangalli Beach, on atteignait la plage voisine, Haeundae Beach. Tout comme la précédente, il y a une très jolie étendue de sable blanc et nos ouïes se régalent avec les bruits de vagues. D’ailleurs, le cadre me rappelle énormément Barcelone par sa popularité et ses immeubles à proximité. Difficile de faire un choix entre ces deux plages, surtout très bien entretenues.

plage hauendae

 

 

Les côtes rocheuses

pont île dongbaek hauendae

sentier dongbaek busan

petite sirène de busan

Comme à Jeju, on peut facilement flâner tout au long des côtes rocheuses de Busan. Étant moins d’humeur aventureuse, nous n’étions pas assez motivés d’aller jusqu’au péninsule de Taejongdae, mais il est clair qu’on a vraiment loupé quelque chose. Nous nous étions contentés d’aller marcher un peu plus loin d’Haeundae Beach pour nous attarder à l’île DongBaek. En empruntant le sentier sillonant la forêt, on peut se promener tout près des vagues à marée basse. En bonus d’une vue attractive, on a aussi droit aux jolis camélias au sentier,  une petite phare, ainsi que la maison en verre circulaire de l’APEC de Nurimaru (Coopération économique Asie-Pacifique), devenue un musée gratuit.

Gamcheon Culture Village

Un autre endroit incontournable de Busan qui lui donne le surnom du Santorini coréen. C’est effectivement tout une colline tétrisées de maisons colorées et des ruelles emplies de peintures et de sculptures murales, qui accompagnent une vue sur la mer. Une aubaine photogénique pour les fans de street art. Gamcheon fut auparavant un bidonville construit pour les réfugiés de la guerre de Corée et s’est développé au fil du temps, devenu désormais un patrimoine culturel national.

gamcheon culture village

 

Busan Tower

busan tower

Cette tour haute de 120 mètres culmine toute la ville de Busan et se situe dans le joli parc Yongdusan à côté d’un temple. Même au pied de cette tour, on peut admirer une vue sur la ville. Pour tout vous dire, on a fait les courageux en montant la pente à pied vers le parc… je crois même avoir un record cardio selon ma montre Fitbit ?. Bien évidemment, il a fallu qu’on descende par une autre sortie pour réaliser qu’on pouvait emprunter les escalators pour monter…

 

BIFF Square

marché BIFF square

Marché streetfood BIFF Busan

Sans trop continuer à nous plaindre, la sortie en escalator nous menait à un quartier commercial au nom de BIFF Square (Festival international du Film de Busan – connu pour tenir le 2ème plus grand festival international du film en Asie) où se tiennent de nombreux marchés streetfood et d’autres combines. Après tout, c’est mérité comme récompense, non ? Nous nous sommes laissés tenter par un petit hotteok, une sorte de brioche à la pâte de crêpe fourrée au sirop de cannelle et cacahuète avec plein de morceaux de noix, miam !

hotteok

 

 

Jalgachi Market

Toujours dans le cadre streetfood, on poursuit notre chemin vers le marché de poissons et de fruits de mer Jalgachi, qui pourrait rappeler le marché de Tsukiji à Tokyo. Ici, les poissons et fruits sont fraîchement pêchés et de nombreux restaurants les cuisinent déjà pour les servir. Une véritable expérience culinaire locale pour les amateurs de fruits de mer.

 

Bilan :

dernier dîner à busan

Nous avions été agréablement surpris de réaliser à quel point cette ville a tout pour offrir en trois jours, Busan nous rappelle beaucoup Osaka. Pour un long week-end de dernière minute, c’est une super destination qui mérite d’être amplement connue et explorée. Je n’ai pas d’adresse particulière à donner pour cette ville, mis à part dans le Google Maps, cité au-dessus, ma liste Foursquare #TeasoKoreanTrip encore disponible. J’ai encore le souvenir d’avoir dégusté une bonne crêpe aux fruits de mer et plusieurs bols de makgeolli lors de la dernière soirée, avec d’autres voyageurs qu’on a rencontré via l’appli Couchsurfing. Autrement, il va falloir effectuer vos recherches sur des blogs et sites plus complets. 🙂

En ce qui concerne notre voyage, c’était nos derniers instants en Corée du Sud. Bien qu’elle soit une destination un peu délaissée en faveur du Japon, on réalise que le pays du Matin Calme a diverses traditions qui perdurent depuis des siècles, par ses petits villages hanok encore preservés par exemple. À côté de ces œuvres, on se fait sans cesse, émerveillés par des structures au design futuriste comme le Dongdaemun Design Plaza à Seoul. Quant à la cuisine.. OH ! C’est unique, épicée et très riche; à chaque moment de la journée, on n’arrive plus à penser si on devrait plutôt manger froid ou chaud, sucré ou salé (ou les 4 à la fois), les différents types de kimchi qu’on découvre, nous ont retourné les papilles, les barbecues, les soupes dont je m’en régale tant… et surtout les fameux restaurants « chicken&beer » qui ont conquis le cœur de mon Hannylein (c’était son plus gros coup de cœur du voyage haha).
À côté des agitations des grandes villes, on a aussi découvert un véritable paradis naturel, on pourrait passer des journées à marcher et marcher que ce soit pour sentir les camélias ou pour admirer les vagues déclenchés par Mère Nature, ou encore pour se plaindre des rues en pente qui durent des heures.
Au niveau culturel, on ne va pas s’en cacher, mais les fans de K-Pop doivent être aux anges dans les rues, écoutant leurs groupes de musique favoris dans les pubs, les boutiques ou dans les cafés. De mon point de vue personnel, je dois ajouter que les habitants ressemblent vraiment à des stars de la K-pop, c’est étonnant de voir des personnes aussi soucieuses de leurs apparences, comme à Tokyo, on n’a plus besoin d’aller à Fashion Week, il me suffirait juste de m’asseoir sur un banc dans une station de métro pour regarder toutes ces Coréennes bien apprêtées défiler.
Ce fut un plaisir d’avoir expérimenté ces deux semaines en Corée et on y reviendrait bien !

 

 

3 réponses à « Korean Trip : 3 jours à Busan et bilan »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.