Ambiance grise au Treptower Park de Berlin


Berlin / Monday, February 29th, 2016

Voilà une bonne promenade comme je les aime (en amoureux surtout!), le dimanche en début d’après-midi, en plein milieu de Treptower Park, avec un gobelet de café chaud pour affronter, peut-être les derniers jours froids de Berlin. J’y croise les doigts sous mes moufles en tout cas.

Une légère brise de vent gèle inconsciemment mes oreilles, la grisaille me rappelait ces moments où on attendait les jours défiler à force d’ennui. Ces dimanches après-midis qui étaient tellement longs qu’on avait bizarrement hâte d’être au lendemain, pour se remettre en activité, que ce soit pour aller travailler, étudier ou faire ses courses. arrêt treptower park berlin

Les prairies de quelques parcs berlinois restent encore détrempées par les crues d’hiver, mais les bourgeons annoncent l’arrivée lointaine du printemps. Sous un soleil timide, malgré la fine couche de nuage, on assistait au-dessus de nos têtes, le retour des cigognes de leurs quartiers d’hiver en Afrique.

insel der jungend

spree berlin

spree berlin depuis treptower park

Certains jeunes de ma génération associeront probablement Treptower Park par le Wilde Renate. Cet ambiance dominical, atteignant le mois de mars donne absolument un autre visage de cette zone, habituellement verte. Situé entre deux grandes rues adjacentes, le parc nous dépayse vite de l’ambiance berlinoise, même si on voyait la ville de loin, ainsi que le quartier industriel de Rummelsburg. On retrouve sans surprise, des commencements de travaux d’entretiens, laissant traîner des paquets d’échafaudages par-ci, par-là. Hannes pense que ces travaux devaient traîner depuis des années.

Certains arbres nus retiennent encore quelques feuilles mortes, en attendant que ses premiers bourgeons se développent. J’avoue que cela fait énormément de bien de se vider les esprits, avant de reprendre le travail et le rythme de la semaine. Au loin, un pont simpliste relie Treptower Park à une toute petite île, l’Insel der Jugend (île de la jeunesse). Bien que son passé soit intéressant au temps de la guerre, je ne vais pas m’attarder en faisant un cours d’histoire sur cet article. Profitez tout simplement de la tranquilité du parc, asseyez-vous sur une couverture et savourez.

On quitta l’îlot pour nous diriger vers l’autre partie du Treptower Park, en traversant la rue Alt-Treptow. L’espace de détente est bien plus conséquente, le lieu est très favorable pour toute envie de se défouler à un sport ou jeu collectif. On aperçoit curieusement, un observatoire dont le plus grand téléscope du monde occupe le toit du bâtiment. En longeant la rue, on reste stupéfait par la symétrie parfaite des arbres. On arriva enfin dans cette venue pittoresque, connue comme étant le mémorial soviétique.

mémorial soviétique parc treptow

Maintenant, si le printemps veut bien montrer le bout de son nez, je l’accueille à bras ouverts. 😀

2 Replies to “Ambiance grise au Treptower Park de Berlin”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.