Japan Trip : Osaka

Catégories Asie, Japon, Voyages
osaka pont ebisubashi

Troisième plus grande ville du Japon, le cousin éloigné de Kyoto est aussi chargé d’histoires et de cultures méritant d’être connues. Ce que j’aime par-dessus tout à propos d’Osaka, ce ne sont pas uniquement que les lieux historiques, mais surtout le fait que cette ville bouillonne de créativité, d’une vie nocturne vibrante et d’une richesse gustative !

IMG_5936
IMG_5935

Il nous aura fallu qu’une petite demi-heure depuis Kyoto pour rejoindre la gare centrale d’Osaka (Umeda). Mon chéri et moi avions longuement hésité à venir à Osaka afin de passer plus de temps à Kyoto, mais au final, on avait lu qu’Osaka avait un côté rebelle envers Tokyo, donc on voulait voir !

Sur le chemin vers notre hôtel, on constate déjà que l’ambiance est différente, la densité de la population est toujours aussi importante, on retrouve le même dynamisme que Tokyo, mais c’est plus détendu. Il y a comme une légère négligence des « formalités » japonaises. On voit des looks plus casuals (enfin des sneakers !), on préfère dépasser à gauche aux escalators (à Tokyo, on dépasse à droite), l’une des rues artères d’Osaka paraît très tapante au niveau de l’apparence.

 

 

 

 

Namba et Nipponbashi

vue osaka depuis cross hotel

 

cross hotel osaka

Nous étions logés exactement là où il fallait: Cross Hotel Osaka dans le quartier Namba ! Très satisfaite de ce séjour, bon design, jolie vue depuis l’ascenseur et depuis notre chambre au 19ème étage. Namba, c’est là où tout se passe au sein d’Osaka. On traverse le pont Dotonbori qui croise le canal du même nom. Notre attention s’est vite tourné vers les affiches lumineuses au dessus de nos têtes, ainsi que la rue parallèle fourmillant de passants : on comprit vite qu’on oscillait entre Ebisucho et Shinsai bashi, des rues commerçantes très fréquentées.

Ebisucho

Shinsaibashi

On se laisse porter par le mouvement de la foule, avant qu’elle s’éparpille. On atterrit par la suite, sans faire exprès à Denden Town, le quartier geek d’Osaka. Yes, un mini-Akihabara, comme à Tokyo ! Il n’y a qu’à constater les nombreuses boutiques de produits électroniques, d’informatiques, de figurines, cosplay et surtout… des salles de jeux ! Ni une ni deux, Hannylein et moi entrons dans l’immeuble Taito Station pour éventuellement dévorer quelques jeux hihi.

IMG_5968

IMG_5969

 

Ces endroits historiques pas tellement profités

Alors qu’on voulait connaître un peu plus le côté traditionnel d’Osaka en nous dirigeant au temple Tennoji, le plan est vite tombé à l’eau… Hanny est tombé sur une affiche dans une station de métro annonçant un événement plein air à ne pas louper au parc Tennoji : l’Oktoberfest ! Vu la proximité, on est finalement allés là-bas pour boire des bières et manger les spécialités locales : le Wurst. On a même eu droit à un mini-concert d’un groupe de Volksmuzik venu tout droit de Munich. « Ein Prosit, ein Prosit… » Impossible pour mon Berlinois de ne pas y assister !

 

oktoberfest osaka

oktoberfest osaka

oktoberfest osaka

L’autre partie historique est sans aucun doute le Château d’Osaka. C’est le château le plus populaire du Japon. C’est assez comique de constater qu’une rivière sépare d’un côté, la zone du château et de l’autre, un quartier d’affaires avec quelques grandes immeubles. On prend un chemin déjà fortifié pour arriver au parc du château. Voyant une longue file d’attente pour visiter le château (ou plutôt le musée du château avec quelques photos et diapos par-ci par là), on est vite résignés et on décide de grignoter une brochette de crabe vendue par des food-trucks au parc.

parc château osaka

château osaka

château osaka

brochettes crabes osaka

Non loin, d’ici, on tombe sur un festival… le Thai Festival ! Rhoo les souvenirs du Thai Festival à Tokyo avec les couchsurfers qui reviennent… On lâche finalement le château pour remplir nos estomacs avec des pad thaïs, des jus de litchis et bien d’autres. Pas très authentique comme plan, n’est-ce pas (en fait, faut savoir qu’on avait bu la veille, et qu’on avait la gueule de bois ce jour-là, d’où notre joie…).
thai festival osaka

danseurs festival thai osaka

préparation mets festival thai osaka

 

Osaka, la nuit

pont osaka de nuit

osaka la nuit balade à america mura

 

Très pratique quand on a peu de temps pour visiter Osaka, l’emplacement de notre hôtel nous permet de facilement accéder à certains hot spots à pied. Il suffit même de s’éloigner un peu de la masse à Dotonbori pour nous retrouver dans des petites ruelles plus calmes mais plus casuals, comme l’America Mura. C’est d’ailleurs les racines des dernières tendances citadines avec ses différentes boutiques de mode à différents styles (vintage, sportswear, seconde main…) importés des États-Unis ou ses bars souvent tenus par des propriétaires venant de l’Occident.

restos osaka de nuit

boeuf kobe en cuisson

Nos sens odorants ne cessaient d’être taquinés par les odeurs de divers mets et les reproductions géantes de certaines spécialités culinaires japonaises au dessus des restos qui sont parfois animées. Très vite, on se laisse tenter en nous approchant d’un stand faisant cuire sur une plaque chaude, quelques portions de bœuf de Kobe. On prit une petite barquette pour goûter et franchement quelle délice ! Ce n’est pas pour rien que cette viande a tellement d’éloges. Pas trop loin du pont, je pris vite une petite barquette avec 6 takoyakis, ces boules de pâtes avec des petits morceaux de poulpes cuites, miaaaam, c’est une fameuse spécialité d’Osaka. On trouve principalement plein de restaurants de poissons, de fruits de mer, des gyozas, ramens et j’en passe, il y a tout pour remplir vos petits estomacs.

 

bouffe à osaka

vendeurs takoyakis
restaurant crabe kyoto

 

Osaka en hauteur

teaso à umeda
deux sièges à umeda
IMG_6149

Pour nos dernières heures à Osaka (et de ce fait, sur l’île principal du Japon), on profite de cet instant pour admirer la ville à plus de 170 mètres de hauteur.

Le haut immeuble en question, c’est Umeda Sky Building au nord de la ville. L’architecture de ce gratte-ciel est saisissante avec ses parois en verres impossibles à compter, son jardin flottant et sa plateforme d’observation au sommet. 35 étages plus tard, nous voilà !

Vraiment une chouette expérience comme notre visite au TV Tower de Tokyo. Il nous restait plus qu’à prendre le dernier escalator suspendu entre les deux tours du building totalement dans le vide. La vue dans l’ensemble est vertigineuse et il n’y a pas dire, on ne voit que des gratte-ciels.

 

plateforme observatoire umeda sky building
escalator umeda sky building

C’est tout pour notre avant-dernier article de ma série #JapanTrip. Lentement, on profite des derniers instants citadins sur l’île Honshu avant de décoller et passer nos derniers jours à Okinawa, dans le prochain article !

PS: L’album Osaka en intégralité, je les ai planqué dans mon album Flickr. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*