Japan Trip : Tokyo #5 – Zōjōji, Tokyo Tower et Ginza en bref


Asie, Japon, Voyages / Sunday, August 7th, 2016

Ce qui m’impressionne le plus au Japon, c’est cette cohabitation anodine entre nature, modernité et tradition. Le vert rafraîchit les après-midis humides de Tokyo, la Tour de Tokyo ne cesse de nous prendre de haut, n’importe où et bien sûr, cette masse humaine, locaux et touristes, qui ne semble jamais s’arrêter à tous les coins de rue.

vue vers tokyo tower minato

On descendit à l’une des stations les plus fréquentées de la ville, Hamamatsuchō, pour nous diriger vers le temple bouddhiste Zōjō-ji. L’omniprésence des femmes et hommes d’affaires charismatiques est toujours aussi impressionnante, la rue en est même envahie qu’on eut l’impression d’être de vrais chemineaux, avec nos tenues décontractées (et je travaille pour une boutique de mode en ligne, le comble!). Après m’être renseignée sur ce quartier, il s’avérait Hamamatsuchō avait un accès direct au World Trade Center de Tokyo, un des premiers gratte-ciels du pays.

rue minato tokyo

On s’approcha enfin du temple Zōjō-ji, avec son apparence imposante et la Tokyo Tower qui nous nous parut si proche. Sa longue histoire raconte que le temple avait été déplacé durant l’époque de Tokugawa avant de revenir à son emplacement actuel, sans oublier bien sûr, ses nombreuses rénovations après les guerres et tremblements de terres. Si nous y étions venus un dimanche, nous aurions pu assister de loin à une cérémonie de moines bouddhistes.

zojoji temple tokyo

jardin temple zojoji

jardin chats temple zojoji

Quelques instants plus tard, c’est devant la Tour de Tokyo qu’on souhaitait y entrer non sans hésitation. Cela saute aux yeux, elle ressemble comme deux gouttes d’eau à la Tour Eiffel parisienne, mais en plus grand, plus légère (sûrement pour résister aux secousses) et couleur différente.

Avec une hauteur supérieure à 330 m, on se laisse hypnotiser par la densité impressionnante de Tokyo, depuis l’Observatoire. On pouvait même distinguer notre hôtel à Shinagawa, proche du Rainbow Bridge reliant à Odaiba. Les terrains de sport et les tombes compactées dans un cimetière shintoïstes se retrouvent en plein milieu de ces legos dont leur quantité parait impossible à compter. Au-délà de ces grands bâtiments, le Mont-Fuji est progressivement repérable.

vue tour de tokyo

vue tour de tokyo

vue tour de tokyo

tour de tokyo vue

vue tour de tokyo

pied tour de tokyo

Un peu plus loin, nous nous adonnons à notre activité préféré, durant les après-midis d’été: se balader sous un ombre gigantesque que le Parc du Palais Impérial nous procure. On traversa un petit pont, comme s’il nous transitait de la jungle aux gratte-ciels vers une zone plus pure. On prit une trentaine de minutes pour nous allonger sur l’herge et piquer une petite somme. L’admission au parc est gratuite (mais il faudrait prendre un jeton au guichet) et très propre.

sortie palais impérial tokyo

Dès la sortie, c’est retour dans l’ambiance citadine et les gratte-ciels nous empêchant de voir le bout de notre itinéraire, qui se poursuivra à Ginza, un quartier connu pour ses nombreuses boutiques de luxe (c’est un peu l’avenue des Champs-Elysées de Paris ou Kudamm de Berlin). On resta scotchés par les vitrines qu’on oubliera même de prendre des photos (mais au final, j’ai jugé non nécessaire de le faire…). La seule chose que je regrettais, était de ne pas pouvoir revoir ce quartier de nuit.

rue ginza

rue ginza

Sur un pont au milieu de la route, on vit le soleil quittant lentement la ville, on ne tardera plus à rentrer à l’hôtel, recharger nos batteries pour mieux affronter la vie nocturne de Tokyo. <3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.