London Calling… a classic English weekend


Royaume-Uni, Voyages / Tuesday, September 9th, 2014

A peine rentrée de Paris, je devais encore une fois refaire mon sac pour partir à Londres avec mon amie de lycée Fanny. Encore une fois, je quittais Berlin dans la précipitation vers Schönefeld après le boulot en branchant mes écouteurs aux sons de Blur, Oasis, Radiohead et autres sons de la Britpop.

J’étais déjà venue à Londres en janvier 2012 où je m’estime avoir été heureuse de ne pas avoir connu (du moins, pas encore) l’English weather. A l’époque, l’hiver était assez rude, mais j’avais eu droit malgré tout au soleil éclatant.

A peine les pieds atterris sur le sol anglais à Gatwick, je me hâtais de sortir en sachant que je ne voulais louper le train pour rejoindre la station Victoria. Ça peut paraître bizarre, mais oui, je suivais les gens qui m’avaient l’air plus expérimentés de la zone pour éviter de poirauter trois quarts d’heure au contrôle des passeports. Finalement, j’ai été bien heureuse d’avoir repéré les e-Passport gates pour me faire automatiquement contrôler et prendre le temps d’attraper un billet de train. Il se faisait tard et je n’avais qu’une envie: celle de débarquer à l’hôtel et me coucher!

Gloucester Road Londres

Après avoir retrouvé ma petite Fanny, nous nous avons retrouvé sans grande difficulté le Cromwell Crown Hotel près de la station Gloucester Road à South Kensington. Dans l’ensemble, nous n’étions pas mécontente du choix de l’hôtel: le personnel était sympa sans plus, la location est excellente et lit était bien confortable. Cependant, la properté laissait un peu à désirer à cause de la salle de bain qui sentait la canalisation et la superbe vue sur les ordures traînant sur le toit de l’établissement. Quant à la WiFi, no comment, mais ce n’était pas le plus important. 🙂

Jardins Kensington

Première journée: une petite promenade dans les alentours du Hyde Park, vu qu’on traînait déjà au Kensington Garden. Le souhait de Fanny a été exaucé, on a vu Peter Pan!

Peter Pan Londres

A quelques stations de métro plus loin, on atteint la zone Westminster où les monuments représentant Londres s’y trouvent, comme la Tour Big Ben, le Parlement ou l’abbaye de Westminster. Il nous a fallu le temps d’une pause pique-nique au Jame’s Park pour réaliser que le Buckingham Palace était largement bien visible dans notre champ de vision.

Londres Classique

Haut Buckingham Palace

Très vite, nous nous laissons tenter par le mouvement de la foule humaine pour retrouver le Trafalgar Square et la Picadilly Circus qui est un endroit assez dynamique. La tentation était trop forte pour s’abstenir d’entrer à la boutique M&M’s World. 😀Picadilly Circus

M and M s world

En prenant la ligne de métro Picadilly, on décida de se balader au Covent Garden, un ancien marché reconverti en lieu de commerces et boutiques indépendantes. L’ambiance m’avait bien l’air de bon enfant, les artistes de rue captent l’attention des nombreux passants et il y a l’air d’avoir pas mal d’endroits chouettes pour grignoter quelques pâtisseries hihihi.

Covent Garden Londres

Pour notre première soirée, nous avons opté de manger indien au Carnaby Street. Dehors, on voyait bien que les Anglais et autres nationalités appréciaient boire un coup devant les bars, comme les Berlinois le font parfois (manque de place, je suppose; sinon la température extérieure n’était pas si désagréable). Au cours de cette soirée, j’ai découvert à quel point le mojito aux fruits de la passion était savoureux au Masala Zone (c’est une chaîne de restaurant indien).
Cocktails Mazsala Zone Londres

Deuxième journée: comme la première matinée, nous entamâmes avec une promenade matinale au Regent’s Park. Dans une ville aussi mouvementée que Londres, ce ne sont, heureusement par les parcs qui y manquent, ce qui est parfait pour faire son jogging matinal ou chiller durant les après-midis ensoleillés.

regents park londres

A une dizaine de minutes de marche, on tombe sur Camden Town, où je n’y avais jamais encore été. En entendant mes amis qui ont séjourné à Londres pendant des années, on m’a toujours conseillée d’aller visiter une fois le quartier de Camden et je les remercie de m’avoir recommandée. Je disais dans mon précédent article que j’ai vu deux visages de Paris. Aujourd’hui, je découvrais également un visage de Londres plus alternatif et branché. J’ai même eu l’impression de voir un mélange entre Berlin (en raison d’un nombre élevé de passants) et Amsterdam (pour son côté un peu excentrique).

camden street londres

View this post on Instagram

#Candem #TeasoLondon

A post shared by Thiso 🇫🇷🇰🇭🇻🇳 (@teaso) on

Camden area cabine téléphonique à londres

Au premier abord, j’eus l’impression d’être à Warschauerstraße de Berlin, mais en réalité, c’était carrément loin de ça! On aurait dit un village où les six continents de la Terre était réunis, par la présence de nombreux stands servant à manger (indien, thaï, chinois, mexicain, turc, etc.), l’ambiance est quasiment festive, on dansait sous un son eletro minimal et on se régalait visuellement des boutiques vendant du bazar.

Après cette intrigante visite au Camden, nous prîmes le chemin en direction de la station London Bridge afin de découvrir le fameux Tower Bridge, qu’on voyait dans nos manuels scolaires depuis nos années collège.  :’) La différence s’était rapidement fait sentir au niveau du cadre par rapport à Camden. Désormais, nous sommes à Southwark, les rues sont plus calmes, l’atmosphère est plus posé et on se prenait déjà en pleine figure le Shard, aka le London Bridge Tower, un gratte-ciel de bureaux et logements de luxe.

the shard londres

Dans le coin, on voyait également le Borough Market, connu pour être le plus ancien marché de produits alimentaires de la ville. Le hall du marché était fort bien charmant pour se poser un peu! Avec la verdure un peu partout dans la zone, ça sent vraiment le bio!

Borough Market Londres
tower bridge londres

Pour notre deuxième soirée, nous étions bien curieuses de voir à quoi ressemblait Londres la nuit depuis Embankment et Charing Cross, deux stations de métro assez busy. J’avoue qu’à ce moment-là, on aurait bien aimé tenir la main de son prince. ^^ La lumière du London Eye donne une touche un peu plus dynamique, mais elle me donnait une grosse envie de rentrer dedans! C’est ce que j’avais fait en 2012 et malgré le prix à faire tomber la bouche, la vue d’en-haut m’a fait tomber la bouche une deuxième fois, par sa splendeur nocturne.
Londres de nuit depuis Charing Cross

DSCN0356

Le soir, je me mis à rêver de visiter Londres à l’époque des années 80 après avoir visionné un documentaire sur l’histoire de la synthé dans la chambre d’hôtel, juste pour savoir comment on sentait à l’âge de 20 ans à cette époque-là. La disco se faisait rebuter pour faire place au new wave et la chanson qui me hantait était Tainted Love de Soft Cell.

Troisième journée tranquilou… Madame Tussauds, histoire de nous donner une idée à quoi les stars ressemblaient en réalité et c’est via Baker Street qu’on s’y stoppa. L’attente était hyper loooongue (je pense qu’elle a duré au moins une heure), mais elle valait le coup, parce que la galerie était bluffante jusqu’à la fin! On voyait les star people, les leaders politiques, les sportifs, les artistes historiques, les membres de la famille royale ou encore les personnages des BDs Marvel (Spiderman, Hulk, Captain America, etc.) qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs lors d’une projection d’un court film en 4D (effets sensoriels garantis).

Pour nous remettre de nos émotions, nous nous évadâmes l’après-midi faire du shopping à Oxford Street, où des grandes marques s’y trouvent comme Zara, HMV, Mark&Spencer ou encore Topshop! J’ai également découvert Selfridges et Debenhams au passage qui m’ont bien plu, bien que pas très suiveuse de tendances, cette brève visite m’a néanmoins donné un peu d’inspiration sur mon style vestimentaire et les tendances pour cet hiver… Alors Miss Pastel (The Pastel Project blog)… rouge bordeaux ou rose poudré? 🙂

Quatrième et dernière journée: nous étions moins chanceuse au niveau de la météo et il faut admettre que c’est bien embêtant de découvrir Londres sous cet angle-là. Le programme n’était pas si tendu pour nous heureusement, nous nous sommes juste contentées de voir le Millenium Bridge, le Blackfriars, visiter le quartier des affaires de la ville (on voit aussi à quoi ressemble le Gherkin de plus près :D) et faire tranquillement du shopping où ma copine Fanny a enfin trouvé chaussure à son pied, donc tout va bien dans le meilleur des mondes 😀

Malheureusement, comme dans une chanson, toute bonne chose possède une fin et ça se sentait lors de notre dernière soirée. Pour oublier tout ça, on a été portées par de bons burgers conçus par GBK (Gourmet Burger Kitchen). Cela me consolait aussi de ne pas avoir pu assister au Burger & Hip Hop #5. J’ai choisi le Habanero, burger au bœuf avec de la sauce ressemblant à du harissa, qui était sensé être assez épicé. Hmm.. je pense que je suis trop habituée à manger épicé qu’un Jalapeños ne fait plus aucun effet (WTF).

habanero gourmet burger kitchen londres

Et c’est ainsi que s’achève notre long week-end à Londres depuis la station Liverpool Street où chacune de nous prend son avion dans deux différents aéroports pour deux destinations. <3

2014-09-01 14.30.04

Mon bilan de ce séjour: 
Malgré un hôtel pas trop terrible, cela ne m’a guère empêché d’apprécier ce petit voyage. L’ambiance est très mixte selon les quartiers; mon coup de cœur qu’est Camden a son côté jeune qui me rappelle terriblement Friedrichshain la nuit, mais avec une touche plus punk qui le rend si électrique et calmement sauvage (ouais, je sais, ça ne veut rien dire!). On sent plus de convivialité et de classe, lorsqu’on observe les gens boire leur bière a l’extérieur des pubs (ils sont bien élévés huhuhu). Sinon contrairement à Paris, aaaah, que ça fait du bien de respirer un peu l’absence des milliers de touristes 😀

Lowlights: 
Un peu cher à mon goût en plus, je n’arrêtais pas de me tordre le cerveau à mélanger les euros, les livres sterlings, les pences (aah et aussi les francs suisses) dans mon porte-monnaie. Ah et la birdy party au James’s Park: je ne parle pas seulement des pigeons, mais aussi des canards, des oies sans parler des pélicans qui se sont invités sur mon chemin. Scared as hell, Hitchcook, protège-moi!

0 Replies to “London Calling… a classic English weekend”

  1. c’est bien que tes amis t’aient fait decouvrir Camden, c’est un quartier a visiter au moins une fois. Avant j’habitais a 2 stations de la et j’y ai passe de nombreux weekend, c’est un quartier riche. Pour la convivialite et la classe quand il s’agit de la biere a Londres, je dirais que ca depend de l’heure. Essaie de passer pres d’un pub un vendredi soir vers 22h. C’est toujours tres convivial mais pour la classe on repassera 😉

    1. Disons qu’au niveau de la classe, je voulais juste m’orienter vers le fait que les gens à Berlin ne soucient guère par exemple, dans leurs tenues ou leurs manières de se comporter, tandis qu’on voyait plus fréquemment des nanas mises sur leur 31 dans les pubs londoniens, qu’en Allemagne. Alors qu’on imagine la Berlinoise et la Londonienne bourrées, il y a peut-être une légère différence 😀 (bon, j’ai l’esprit un peu tordu aussi!)

  2. Le bordeaux est définitivement présent en cette saison a/h 2014 ainsi que les couleurs pastel!! Pour mon plus grand bohneur! 🙂 Merci pour cette mention, très joli cadeau d’anniv’ 😉 bisous

  3. Oooooh la station Liverpool Street c’est celle que je prenais pour rentrer dans mon village anglais l’année dernière! Elles sont supers tes photos, tu auras vraiment pratiquement tout vu en un weekend ! J’adore Londres… On s’y promènerait à l’infini…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.