Korean Trip : Escapade à Jeju Island


Asie, Corée du sud, Voyages / dimanche, janvier 28th, 2018

Deuxième étape de notre Korean Trip : 4 jours sur l’île de Jeju après quelques jours à Seoul. En résumé : une merveille naturelle, des falaises à couper le souffle entourant un volcan endormi et une culture unique. Je vous raconte tout ça dans les prochaines lignes.

Ce départ depuis l’aéroport de Gimpo nous rappelait un peu notre départ d’Osaka pour l’île d’Okinawa, durant notre Japan Trip. Malgré nos préparations et nos plans de visite à Jeju Island, on appréhendait un peu : « Serait-ce une île isolée où personne ne parlerait anglais ? Est-ce que l’eau sera assez bonne pour se baigner ? Va-t-on aussi trouver des plages vides comme à Okinawa ? Allons-nous encore transpirer juste en marchant 2 mètres dehors ? ». Je pense qu’on a tous compris, c’est le climat tropical qui nous met dans tous nos états (et voilà que mon nez commence déjà à suer alors qu’on n’est même pas encore entrés dans l’avion). J’en parle comme si on partait en expédition forestière, mais en réalité Jeju est la destination de prédilection où les couples coréens fraîchement mariés, passent leur lune de miel.

Géographiquement parlant, l’île de Jeju n’est pas peu gâtée par son environnement naturel. Au centre si vous dézoomez un peu la carte, vous verrez le point culminant Halla, un volcan inactif. Le littoral est particulièrement marqué par des chutes d’eau et la puissance des vagues qui sculptent joliment les falaises. Au Nord, la ville principale, Jeju City, équipée d’infrastructures permettant d’accueillir ses touristes dans de bonnes conditions entre hôtels de luxe, stations balnéaires ou salles de casinos. Au Sud, sa ville voisine Seogwipo, riche en paysages rocheux n’en est pas moins intéressante et est rapidement accessible en moins de deux heures, ce qui est très intéressant pour explorer une grande partie de l’île pendant notre séjour.

Après presque deux heures de vol avec Korean Air, c’est un temps ensoleillé que la plus grande péninsule coréenne nous accueillait à notre atterrissage. Le tarif d’un taxi étant bon marché, on n’hésitait même pas à nous mettre dans la file d’attente pour en prendre un, pouvant nous emmener à notre hôtel à Jeju City. Niveau température, quel soulagement de ne pas transpirer au bout de 30 secondes de marche. En mi-septembre, le climat est très agréable mais raisonnablement assez humide pour ne pas me maquiller (excellente opportunité de me faire un detox cosmétique).

Nous avons logé au Ocean Suites Jeju Hotel, un bon choix pour rester au cœur de la ville et pour profiter d’une belle vue sur la mer. Dans l’ensemble, on n’était pas mécontents de notre suite, mais il y avait clairement plein de point à améliorer comme un nettoyage de la fenêtre presque grise (avec vue sur l’océan miam) ou un choix de meubles plus esthétiques (des armoires mal montées).

Aussitôt nos affaires déposées à l’hôtel, nous décidons déjà d’explorer Jeju City, facilement faisable à pied. On trouvait un Seven Eleven pour grignoter quelques snacks et siroter un café glacé avant de nous arrêter au centre-ville pour nous acheter de la crème solaire et du spray anti-moustique. Pour ce dernier, nous avons dû aller à une pharmacie, vu la galère pour en trouver dans une droguerie. Malgré le pauvre niveau d’anglais des pharmaciens, nous avons chacun réussi à déchiffrer notre conversation pour obtenir un spray, ce qui est vraiment une chouette expérience client.

Jeju City

Le marché de Dongmun : haut en couleurs, dominés par l’orange de ses mandarines (le fruit fétiche) des visages de porc et des fruits de mer. Quelques stands de marché tenus par des seniors proposant des tteobokkis ou des crêpes.

 

Black Pork Street : la viande du porc noir est une institution à Jeju à tel point qu’une rue est dédiée aux restaurants de barbecue servant cette spécialité. D’ailleurs, nous avons eu notre premier repas à Jeju dans un est étoilé Michelin. :O

 

Passer 4 jours à l’île de Jeju suffisent amplement, mais si c’était pour rester uniquement dans la ville principale, l’ennui pourrait vite se ressentir. Vous pouvez toujours utiliser le Golden Bus qui passe toutes les heures, faisant toute la partie Nord de l’île en un peu plus de deux heures. Le prix s’élève à 12 000 wons (~9,20 euros) pour voyager une journée, en illimité. C’est ce que nous avions fait pour notre dernier jour.

Au final, il est judicieux de planifier pour visiter d’autres parties de l’île (d’autant plus qu’elle est petite et qu’on pouvait faire facilement le tour en une journée, si on le voulait) en se louant un véhicule ou faisant des tours guidées. Pour cela, nous nous sommes adressés à l’agence Jeju Day Tour (ne vous fiez pas à leur site qui a l’air un peu démodé), qui propose des road-trips d’une journée en s’adressant à différents endroits. Notre période à Jeju coïncidant avec deux jours de visites proposés, on avait trouvé intéressant de se faire deux « Day Tours » avec l’agence : une journée pour visiter les parties Ouest et Sud de l’île en mini-van. L’autre journée pour toute la côte Est. Par personne, le tarif pour le pack des 2 jours s’élève au total à 140 000 wons (~106€), ce qui peut être assez onéreux, mais si on considère que cette somme incluait les frais d’essence, notre déjeuner et nos billets pour accéder à des parcs naturels, c’est finalement très intéressant.

Autre avantage de l’agence, le mini-van pouvait nous récupérer et nous déposer directement devant notre hôtel, très pratique. Le mini-van pouvait accueillir maximum une dizaine de personnes, mais comme nous étions au début de la hors-saison (ou en plein semaine) nous étions dans un groupe de maximum 5 personnes, ce qui était propice pour rencontrer et créer des liens avec les autres voyageurs. Nous étions tombés sur trois personnes intéressantes, d’âge mûr (entre la trentaine et la cinquantaine) venant de la Trinité et Tobago, travaillant dans la médecine, l’humanité et le droit. L’ambiance de la visite était très conviviale et on s’est bien entraidés pour faire de belles photos. 🙂

L’équipe parle anglais tout notre chauffeur coréen (qui est un vrai local de Jeju), est facilement joignable et très réactive par email. Comme l’itinéraire est déjà préparée noir sur blanc sur leur site, voici un petit florilège des endroits qui nous ont marqué pendant ces deux journées.

 

Chutes d’eau Cheonjeyeon

 

Falaises Jusangjeolli

 

Songaksan

 

Forêt Récréative Hallasan

 

Seongsan Ilchulbong

 

 

Mon petit bilan de ce séjour à Jeju

On en prend plein les yeux par la diversité de ses paysages (j’ai posté encore plus de photos dans mon album Flickr). J’ai tellement apprécié les balades sur la côte et regarder les vagues escalader les falaises avec une telle agitation. Preuve que Mère Nature a toujours le dernier mot. J’avais vraiment eu l’impression d’être en Irlande, il fallait même faire attention au vent quand on descendait des rochers en hauteur, tellement la puissance y était. Quant à l’ambiance de la ville, les habitants et commerçants sont d’une hospitalité exemplaire, on n’oubliera pas de sitôt, cette petite escapade naturelle en plein Korean Trip. Prochaine destination… Busan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*