Une semaine au Vietnam – partie 2: Saigon


Asie, Vietnam, Voyages / dimanche, mars 14th, 2021

Nos quatre jours à la campagne étant achevés, on va rapidement clôturer la semaine au Vietnam avec trois petits jours à Hô Chi Minh-Ville.

Mon compagnon de voyage a réservé une chambre au Common Room Project, une auberge de jeunesse 5 étoiles vraiment chouette, soucieux de l’environnement et plutôt bien fournie ! Bien que ce soit une auberge de jeunesse, l’établissement possède aussi quelques chambres individuelles, qu’on a finalement choisi après avoir passé quelques jours au delta du Mekong. On n’était pas mécontents de prendre une bonne douche et un lit avec un vrai matelas après avoir dormi quelques jours sur du tapis ah ! Le prix s’élevait autour d’une quarantaine d’euros par nuit, un peu onéreux pour cette ville, mais cela reste encore bien plus que raisonnable pour la qualité du service.

Revenir à Saigon, pour moi, c’était un peu comme revenir au centre du monde, là où les choses se passent : imaginez un vieux village de pêcheurs khmers sur le point de se transformer en mégalopole, désormais habitée par près de 9 millions d’habitants. C’est exactement le résumé de l’histoire de Ho Chi Minh-Ville, anciennement appelée Prey Nokor, sans passer par les détails géopolitiques qui ont contribué à ce que la ville est devenu à présent. Le décor urbain est probablement l’aspect qui m’a le plus marqué pendant notre visite : des motos Honda sillonnant chaque mètre carré des rues de Saigon, des infrastructures chaotiques entre câbles électriques entremêlés et quartiers aux airs négligés dont certaines rues voisinent avec celles des quartiers aux influences occidentales, héritées de l’occupation française au début du XXème siècle, des vendeurs street food à chaque coin de rue… Ces grandes villes où déambulent de nombreuses choses en même temps m’ont toujours fasciné et marqué mes mémoires du pays.

trafic ho chi minh ville
trafic moto ho chi minh ville
temple ho chi minh ville
cables ho chi minh ville
quartier occidental ho chi minh ville
facade batiment ho chi minh ville
facade bâtiments ho chi minh ville

Vous verrez cependant dans les photos que la ville de Saigon s’est beaucoup modernisée, à tel point qu’on en oubliait son climat 11 ans plus tôt, lors de mon premier voyage au Vietnam. J’en ai vu des grandes villes comme Tokyo, Toronto, Seoul, New-York… mais je n’arrivais jamais à imaginer Saigon projetant un cadre prochement similaire.

Déplacement à Saigon

Pour se déplacer à Saigon, marcher c’est bien, mais pour aller plus vite, on se laisse facilement tenter par l’appli Grab, permettant de réserver des taxis. Dans les embouteillages de la ville, circuler en voiture ne se révèle guère être la méthode la plus efficace pour rejoindre la destination dans la ville, mais plutôt la moto. Il suffit d’entrer les coordonnées bancaires pour faciliter le paiement par carte. On précise son emplacement, on indique la destination dans l’appli et cette dernière se charge de trouver un conducteur de moto, prêt à nous récupérer en moins de 5 minutes. Le conducteur (facilement reconnaissable avec la veste verte et le casque Grab) arrive, nous fournit un deuxième casque et nous fait monter derrière lui pour nous déposer à la destination souhaitée.

Trois petites adresses culinaires

Les bonnes soupes pho ne sont résolument pas difficiles à trouver à Saigon, même si ma préférence demeure dans les petits marchés du delta du Mékong, j’ai slurpé mon dernier pho du pays au marché Ben Thanh et cela m’a bien satisfait. Il y avait trois mets qui nous ont essentiellement donné l’eau à la bouche et on s’était jurés de les goûter là où il fallait!

Bánh Mì Huỳnh Hoa

📍 26 Lê Thị Riêng, P. Ben Thanh, District 1, Hồ Chí Minh City

Ah le bánh mì, ce fameux sandwich vietnamien… Casse-croûte idéal à n’importe quel moment de la journée, on pourrait en manger tous les jours sans s’en lasser. La file d’attente paraissait impressionnante au premier abord, mais le service fut très rapide. Un bon pain frais, croustillant avec une bonne couche de pâté, de viande marinée, mariées avec un tas de légumes, rendait notre tentation de commander un deuxième sandwich vreeuuumaaant difficile.

Bánh Xèo 46

📍 46A Đinh Công Tráng, District 1, Hồ Chí Minh City

banh xeo 46a saigon

Le bánh xèo est la crêpe vietnamienne. Un véritable comfort food que ma belle-mère m’en préparait à chaque fois que je revenais en Alsace (souvent le dernier repas avant de reprendre l’avion pour Berlin 🙂 ). Difficile de résister à une bonne crêpe croustillante garnie de crevettes, de bœuf et de soja, accompagnée d’herbes fraîches et de salade. Pour le choix du restaurant, je dois avouer qu’on a été inspiré par une émission d’Anthony Bourdain et malgré la popularité montante du resto (on n’a même pas attendu pour avoir une table!), le service est top et les locaux le recommandent chaudement.

Bánh Cuốn Hải Nam

📍 11A Cao Thắng, Phường 2, District 3, Hồ Chí Minh City

Ma passion pour les raviolis en général (dim sum, Maultasche, khinkali, etc.) n’y est pas pour rien, tout est fraîchement préparé, y compris la pâte (qui avait un léger goût de noix de coco), je me suis rappelée avoir mis un peu de chili sur mes bánh cuốn et trempé le tout dans de la délicieuse sauce. Il se pourrait que mon estomac fut guidé par une vidéo du vloggeur Mark Wiens :D. L’endroit me faisait penser à une petite cantine (je n’ai pas vu de touristes), les prix restaient toutefois très abordables pour la quantité consommée (moins de 5 euros).

Musées et temples visités

Musée Historique d’Hô Chi Minh-Ville

📍 65 Lý Tự Trọng, Bến Nghé, District 1, Hồ Chí Minh City

musée historique de la ville d'Hô Chi Minh Ville

L’architecture du bâtiment est particulièrement intéressante, par son aspect occidental et certaines salles me rappelaient même mon ancienne école primaire haha. Je n’ai personnellement pas l’impression que ce musée attire un grand public, mais il reste quand même un de mes préférés. Je trouve que le retraçage des événements-clés de la ville, de sa naissance jusqu’aujourd’hui est plutôt bien illustrée à mon goût et la narration était simple à suivre, peut-être moins élaborée par rapport aux autres musées historiques dans le pays, mais cela ne m’a pas empêché d’y aller deux fois. 😀

Le musée des vestiges de guerre

📍 28 Võ Văn Tần, Phường 6, District 3, Hồ Chí Minh City

Pour les passionnés de véhicules de guerre et toute l’artillerie militaire, c’est vraiment top. Mais dans l’ensemble, c’était honnêtement lourd à digérer, on aurait peut-être dû visiter ce musée en dernier avant de repartir en Europe, pour éviter une chute d’ambiance hantant le reste de notre trip hehe. C’était riche en images et vidéos choc (comme toutes les guerres hein), rendant la distinction entre sauvagerie et héroïsme difficile à cerner, mais il y avait aussi tout le côté conscience et « peace-and-love » qui est présentée, comme pour rappeler l’espoir d’un monde plus pacifique.

Jade Emperor Pagoda

📍 73 Đường Mai Thị Lựu, Đa Kao, District 1, Hồ Chí Minh City

L’architecture des bâtiments au Vietnam est assez unique mais les rues de Saigon sont assez hétérogènes entre les monuments aux caractères coloniaux et les temples religieux. Ces temples-mêmes sont variés, reflétant la diversité des croyances des habitants entre bouddhisme, confucianisme et hindouisme (et j’en passe).

jade emperor pagoda

Mariamman Hindu Temple

📍 45 Trương Định, Phường Bến Thành, District 1, Hồ Chí Minh City

temple hindouiste ho chi minh ville

Chùa Thiên Hậu

📍 45 Trương Định, Phường Bến Thành, District 1, Hồ Chí Minh City

Soirées nocturnes

D’autres parties plaisantes durant cette visite express à Saigon, consistaient en des soirées entre expats/voyeurs via l’appli Couchsurfing autour d’une pinte de bière et une visite guidée. On a opté pour un foodie tour organisé par XO Tours, principalement encadré par des guides vietnamiennes vêtues de leur áo dài, ultra sympas qui nous ont emmené derrière elles en moto, dans divers coins de rue de la ville.

Une chouette expérience à faire si vous êtes friands des spécialités culinaires locales (certaines sont assez curieuses, je dois avouer…), tout en connaissant les anecdotes de chaque arrondissement d’Hô Chi Minh Ville.

J’en reste encore sceptique par rapport à certains coins comme la fameuse rue Bui Vien, l’une des plus animées de la ville, essentiellement occupées par des restaurants et bars ciblant les visiteurs occidentaux et expats. Pas moins intéressant d’y passer boire un verre mais difficile d’imaginer de m’y balader avec famille.

Bilan

La crainte que 3 jours ne soient pas suffisant pour (re)découvrir la ville d’Hô-Chi-Minh Ville s’était estompée, malgré le souhait de pouvoir rester 2-3 jours de plus, mais arrangement professionnel oblige, je me suis estimée ravie d’être retournée au pays de naissance de mes parents, d’avoir retrouvé ma famille lointaine même pendant un court instant ainsi que d’avoir ravivé les vieux souvenirs avec certains proches et certains défunts… Il me tarde déjà d’y retourner lorsque l’opportunité de voyager s’y représentera, tant que ma famille y sera encore. Ce que je sais en tout cas, c’est que le pays ne va pas s’arrêter de se développer mais certaines choses ne vont pas changer (et heureusement 🙂 ❤️ ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.